19 septembre 2012

Philippe Djian, les liens défaits (Valérie Trierweiler, Paris Match, 18/09/12)

  Dans son nouveau roman, Philippe Djian détricote les relations d’une famille hors normes. Déroutant et envoûtant.   Attention, ceci est une oeuvre littéraire, un livre puissant. Philippe Djian revient avec "Oh…", un roman qui braconne sur des terres défendues. Certes, l’écrivain a coutume de nous conduire là où nous ne l’attendions pas. Ici encore, il fait la démonstration d’une imagination fertile qui oscille entre fantasmes et répulsions. Depuis son culte 37° 2 le matin – écrit il y a tout de même vingt-sept ans –... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 00:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

14 septembre 2012

"Oh..." de Philippe Djian (critique de F. Busnel, L'Express, 13/09/12)

  Pour écrire, il y a ceux qui utilisent la plume Sergent-Major et ceux qui empoignent le démonte-pneu. Philippe Djian fait partie de ces derniers. Pas du genre à se pâmer d'excitation pour la belle phrase bien huilée destinée à ouvrir les portes d'une académie (française ou Goncourt). Non, son genre, à lui, c'est le burin. Eh bien, il a raison. C'est avec un burin que l'on sculpte les plus belles statues.  Les statues de Philippe Djian ont la beauté mate de ces blocs de pierre dont on a conservé tous les contours,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 13:26 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
13 septembre 2012

Philippe Djian dans l'arène des prix (Pierre Vavasseur, Le Parisien, 11/09/12)

  Il a l’œil qui frise et ce sourire tranquille de celui qui n’est pas mécontent d’être là où personne ne l’attendait. Imaginez : le taureau Philippe Djian, 64 ans, lâché dans l’arène de la rentrée littéraire ! Djian dans ce maudit manège, ça n’était jamais arrivé. Résultat : à peine sorti, son roman est allé encorner les ventes. Déjà deux retirages, se félicite-t-on chez Gallimard, soit 65000 exemplaires potentiellement vendus. Le livre s’appelle « Oh…». Contrairement à son titre de comédie — « Pour moi, il sonne comme un... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:45 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
10 septembre 2012

Djian, le roman façon crash-test (Didier Jacob, Le Nouvel Observateur, 22/08/12)

  A part l'amputation des deux guiboles, on ne voit pas quelle nouvelle catastrophe pourrait surgir dans la vie de Michèle, l'héroïne du roman le plus almodovarien de Philippe Djian. C'est qu'elle est déjà soumise à rude épreuve: divorcée, un enfant, elle vit non loin de Paris, et couche avec le mari de sa meilleure amie, qui est aussi sa partenaire (Michèle lit des scénarios pour Anna, la patronne d'AB Productions). Tout ne se passerait pas si mal si Michèle n'était un jour violemment agressée à son... [Lire la suite]
02 septembre 2012

Ph. Djian invité de "La librairie francophone" (01/09/12)

  Philippe Djian était l'invité de La librairie francophone le 1er septembre 2012. L'émission est à réécouter sur le site de France Inter.
Posté par philippedjian à 09:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
31 août 2012

"Nom de Djian !", par Raphaëlle Leyris (Le Monde des livres, 30/08/12)

  Paris, fin août, il ne connaît pas. L'agitation, les embouteillages, alors que l'été s'étire encore, ça surprend Philippe Djian, tout juste arrivé de Biarritz, où il vit la moitié de l'année. Grande première dans une carrière longue de trente ans : il fait paraître un roman à la rentrée littéraire. Une idée d'Antoine Gallimard, explique-t-il, qui l'a averti : "Ne compte pas sur le Goncourt." Il n'y compte pas. D'ailleurs, il dit : "Quand j'ai commencé à écrire, c'était un peu contre cette littérature récompensée par des bons... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

30 août 2012

"Djian, dame de coeur", par Claire Devarrieux (Libération, 29/08/12)

  Noël mouvementé pour l’héroïne de "Oh…" dont le voisin n’est pas le gentil garçon qu’elle croit.   Philippe Djian, avec "Oh…", écrit pour la première fois le monologue intérieur d’une femme. Elle s’appelle Michèle, elle est productrice de films et vit dans une maison en dehors d’une grande ville (par moments, il s’agit de Paris, à d’autres c’est plus incertain). Donnons-lui 46 ans : son monstre de père est en prison depuis trente ans, et elle en avait 16 quand il a tué les soixante-dix enfants d’un... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:18 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 août 2012

Entretien avec Nelly Kaprièlan (Les Inrocks n°873, 22/08/12)

  A lire, dans Les Inrockuptibles n°873, une longue interview de Philippe Djian avec Nelly Kaprièlan à l'occasion de la publication de "Oh...".     Cliquez ici pour commander "Oh..."
Posté par philippedjian à 13:59 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
23 août 2012

"Oh...", par Nathalie Crom (Télérama, 22/08/12)

  A la fois vulnérable et puissante, l'héroïne fait face à ses vieux démons. Une plongée dans les ténèbres conduite de main de maître, et un très beau portrait de femme.   Telle la pythie, elle ausculte parfois le ciel des yeux, comme pour déchiffrer les augures. « Le vol erratique d'un oiseau — si possible accompagné d'un cri perçant ou d'un croassement lugubre », ou un rayon de soleil qui, le soir, « vient étrangement me frapper en pleine figure en traversant le feuillage ». Que n'a-t-elle pris garde au message que... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 09:54 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , ,
09 juin 2012

Au bout du rouleau (Le Monde, 08/06/12)

A l'occasion de l'exposition du tapuscrit original de Sur la route de Jack Kerouac au musée des Lettres et manuscrits, Philippe Djian était invité à commenter sa passion pour l'écrivain dans Le Monde des livres (article de Florence Noiville, 8 juin 2012).  
Posté par philippedjian à 17:33 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , ,