10 décembre 2011

La chronique de Christophe Passer (L'Hebdo, 09/12/11)

Christophe Passer publie une chronique récapitulant son passage à la Foire du Livre de Brive-la-Gaillarde. Une chronique dans laquelle il est beaucoup question de Philippe Djian...     Hollande à Brives   Dans Brive-la-Gaillarde, Corrèze, 49 675 habitants, Philippe Djian m’a fait passer pour son attaché de presse. Ça me permettait de couper les files en trottinant derrière lui, en prenant un air professionnel et très affairé. Autrement j’en aurais eu pour des heures, entre les grappes compactes d’amoureux des... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 09:31 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,

05 août 2011

Vengeances, de Philippe Djian (Jean-Baptiste Harang, Le Magazine Littéraire, Eté 2011)

  On a lu tous les livres de Philippe Djian et on n’avait encore rien vu : Djian vient d’inventer un nouveau signe de ponctuation ! C’est le premier signe du livre, un poing fermé, l’index tendu, toujours tourné vers la droite, il indique la sortie, un sauve qui peut, sortie de secours, un peu comme dans certains bistrots on flèche les toilettes ou les extincteurs, ou bien ce revolver imaginaire qu’un enfant mime avec sa main, pan t’es mort. Et des morts, il y en aura, forcément, c’est la vie. Il y en a quarante-huit de ces... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 10:46 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
12 juillet 2011

"Les enfants de Djian" (Frédéric Beigbeder, Lire, Été 2011)

  A lire, la rubrique "Mauvaise foi" de Frédéric Beigbeder, dans le magazine Lire (Juillet-Août 2011). Intitulée "Les enfants de Djian", elle évoque l'influence de l'écrivain sur la nouvelle génération.   Cliquez sur l'image pour l'agrandir    
Posté par philippedjian à 08:03 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , ,
01 juillet 2011

Djian le puriste, par Virginie Despentes (Le Monde des Livres, 30/06/11)

    Philippe Djian est un des rares auteurs contemporains dont on se réclame gratuitement - il n'y a aucun retour d'ascenseur à attendre d'un homme qui n'a même pas pris soin de devenir juré littéraire. Auteur français d'une soixante d'années, publié chez Gallimard, dont on sort les livres autour du printemps. Hors compétition. Reconnu. Et même attaqué. Après trente ans de publication, voilà qui n'est pas donné à tout le monde. Et qui, forcément, valide l'oeuvre. Djian incarne le puriste du style contemporain,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 02:09 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , ,
30 juin 2011

Mon grand frère est un rocker (Le Monde des Livres, 30/06/11)

Dans Vengeances, Marc, le narrateur, incarne entre mille autres choses une génération d'artistes bénie. Elle a atteint le succès dans les années 1980, et, même si ses créations commencent à tomber en lambeaux, elle est toujours au firmament plus de vingt ans après. Pas pressée de laisser la place à la relève : on est encore si jeune, aujourd'hui, à 50 ou 60 ans... Philippe Djian partage avec son personnage cette particularité d'avoir obtenu une reconnaissance publique et critique dès ses débuts. Il a publié son premier roman, Bleu... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:04 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
26 juin 2011

"Lâcher prise absolu" (Sud Ouest, 26/06/11)

  «Vivre n'était pas une promenade de santé. Plutôt une marche forcée. » Dès les premières pages, Djian donne le ton. Pourrait-il en être autrement ? Marc, 45 ans, bien que plasticien reconnu, est irrémédiablement seul… Deuxième paragraphe : Alexandre, son fils de 18 ans, s'est tiré froidement une balle dans la tête lors d'une soirée entre amis. Julia, la mère de son fils, l'a quitté depuis longtemps. Comme Élisabeth, sa dernière compagne, depuis la dépression qui a suivi ce suicide « terrifiant »… Seules bouées de sauvetage,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 21:08 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

21 juin 2011

"Djian ou la tentation du néant" (Le Point, 21/06/11)

  L'auteur culte continue d'interroger les rapports aux autres et à la vie. Radical.   Chacun des romans de Philippe Djian rappelle que la vie n'est pas une promenade de santé, voire qu'elle est carrément un chemin de croix où le sexe, la drogue et l'alcool, plus que la foi, tiennent lieu de salut. Le dernier opus de l'auteur, Vengeances, va encore plus loin dans le pessimisme. Dans la lignée de ses prédécesseurs de papier, Marc est accro aux long drinks - mais comment faire autrement ? Comment faire autrement pour... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
09 juin 2011

Philippe Djian, enquête de rédemption (Paris Match, 09/06/11)

    Qui peut oublier l’auteur de « 37°2 le matin » ? Philippe Djian aime décidément le noir, même s’il publie dans la collection Blanche et qu’il a décidé de vivre sous la belle lumière de Biarritz. Avec ce dernier livre, l’écrivain reprend le fil tortueux de l’existence. Et Djian aime mettre des drames dans l’existence de ses personnages. Cette fois, il y va vraiment. L’histoire s’ouvre sur le suicide d’Alexandre. Fils unique. Dès les premières lignes, le ton est donné sans barguigner : « Les plus atteints étaient les... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:14 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 juin 2011

Le "lâcher prise" selon Djian (Les Echos, 07/06/11)

  Philippe Djian aime les titres sobres, souvent au pluriel : « Assassins », « Criminels », « Frictions », « Impuretés », « Incidences », « Impardonnables » (bientôt à l'écran sous le regard vénitien et inspiré d'André Téchiné avec Carole Bouquet et André Dussollier, resplendissants). Bienvenue donc à « Vengeances ». Le « s » est mystérieux et le restera. Qui se venge de qui ? De quoi ? On s'interroge. D'ailleurs dans cette... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:58 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,
06 juin 2011

Philippe Djian, artiste multiple (L'Express, 06/06/11)

Avec Vengeances, Philippe Djian confronte les générations et dynamite les sentiments. Rencontre. Blouson, santiags et lunettes noirs, la panoplie est immuable. L'homme a beau vieillir (tout juste 62 ans), nous convier dans le cadre bucolique du parc des Buttes-Chaumont en cette chaude après-midi de printemps, il garde son éternel look de lecteur de Bukowski prêt à enfourcher sa Harley Davidson sur la route 66. C'est ici, non loin de ses trois enfants, que Philippe Djian vit dorénavant. Quand il n'est pas à Biarritz, à humer les... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:10 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,