02 octobre 2013

"L'amour est un crime parfait" en salles le 15 janvier 2014

  La sortie en salles de L'amour est un crime parfait, adaptation cinématographique d'Incidences réalisée par Arnaud et Jean-Marie Larrieu, est prévue pour le 15 janvier 2014. Karin Viard, Mathieu Amalric, Maïwenn, Sara Forestier et Denis Podalydès font partie du casting de ce long métrage, tourné en Suisse et dans la région de Megève, entre février et avril 2013. Déjà présenté au Festival international du film de Locarno cet été, puis à celui de Toronto en septembre 2013, L'amour est un crime parfait sera en compétition au... [Lire la suite]

20 août 2011

A chacun sa lagune (Impardonnables, d'A. Téchiné, Les échos, 17/08/11)

  A chacun sa lagune   Tirée d'un roman de Philippe Djian, une comédie de moeurs existentielle à vocation policière.   Ecrivain reconnu, confortablement installé dans l'existence, Francis (André Dussolier), bourgeois éclairé à l'élégance décontractée et au sourire charmeur, cherche un pied-à-terre à Venise pour écrire son prochain roman. Judith (Carole Bouquet), agent  immobilier, haut de gamme aussi séduisante que distinguée, lui en trouve un prestissimo, situé sur l'île de Sant'Erasmo, un coin encore... [Lire la suite]
19 août 2011

Maîtrise et justesse des sentiments (Impardonnables, de Téchiné - Les Inrocks, 17/08/11)

  "Impardonnables": maîtrise et justesse des sentiments Dans une Venise intime, André Téchiné raconte la rencontre d’un homme et d’une femme d’âge mûr qui s’aiment et se désirent. Maîtrise et justesse des sentiments. Existe-t-il un deuxième acte dans les vies européennes ? L’amour est-il encore possible passé la cinquantaine ? Comment se jouent le désir, le sexe, dans l’après-midi tardif d’une vie ? Telles sont certaines des questions qui parsèment ce beau récit romanesque et automnal, même s’il traverse toutes les saisons.... [Lire la suite]
18 août 2011

Entretien avec André Téchiné (Libération, 17/08/11)

  «C’est filmé entre les corps»   Acteurs, focales, localisation : Téchiné commente ses choix de tournage. Il y a des fleurs et des oiseaux en dessous de chez lui, des chiens maltraités, la Seine et une route polluée. Hier, à 11 heures du matin, André Téchiné nous recevait dans son appartement. Pourquoi avoir filmé entièrement Impardonnables en longue focale ? Je voulais tenter de me rapprocher de quelque chose qui est loin, c’est-à-dire donner la sensation de la distance et, en même temps, franchir... [Lire la suite]
17 août 2011

André Téchiné, mœurs à Venise (Impardonnables, Libération, 17/08/11)

  Méprise . Une île, un homme, une femme, son ex-amante, leurs enfants… De déviances en défiances, «Impardonnables» met en scène des êtres aux destins irrésolus. Malgré l’affiche, il n’y a aucun voyeur dans le film Impardonnables. Peu de paires de jumelles. En revanche, les acteurs sont filmés contre le mur, contre la mer, poussés les uns contre les autres à l’autre bout de l’horizon, proche et loin à la fois. C’est un artefact bien connu des photographes : l’utilisation d’une longue focale, presque un télescope qui, comme... [Lire la suite]
06 juillet 2011

Impardonnables, la bande annonce du film de Téchiné

  Impardonnables, le film d'André Téchiné sort le 17 août. En voici la bande annonce.  
18 mai 2011

"« Impardonnables », nouvel opus romanesque de Téchiné", par Serge Kaganski (Les Inrocks)

Un roman de Philippe Djian, une ville magique (Venise), un beau casting inédit, le retour d’un de nos meilleurs cinéastes de ces trente dernières années… et une sélection à la Quinzaine surprenante pour un réalisateur aussi chevronné : les raisons d’avoir envie de découvrir ce nouveau Téchiné ne manquaient pas. Impardonnables ne déçoit pas cette attente, même si l’on est pas sûr qu’il s’agisse là du meilleur film de son auteur. Un écrivain à succès (Dussolier) vient vivre quelques mois à Venise pour écrire au calme son nouveau livre.... [Lire la suite]
17 mai 2011

"Impardonnables", d'A. Téchiné : "Téchiné, mélo trames à Venise" (O. Séguret, Libération)

«Impardonnables», puzzle baroque de sentiments tragicomiques.   Voilà quelques films, déjà, qu’André Téchiné cherche à se dépayser de lui-même comme de son propre cinéma. Avec Impardonnables, il passe le cap d’un nouvel affranchissement, celui de son format. Pas facile, en effet, de situer ce dernier film, malgré d’évidents airs de famille parmi la généalogie des ceux qu’il a réalisés. Sur quelle branche, exactement ? Lancé comme une comédie, le film se prolonge en tableau de mœurs rêveur, puis s’emporte vers la tragédie... [Lire la suite]
17 mai 2011

"Impardonnables", d'A. Téchiné : "Le mystère s’est évaporé tôt", par Michel Guilloux (L'Humanité, 17/05/11)

Quinzaine des réalisateurs Le mystère s’est évaporé tôt     Présenté à la Quinzaine des réalisateurs hier, Impardonnables, d’André Téchiné, transpose à Venise le roman de Philippe Djian. Avec Carole Bouquet, André Dussollier et Adriana Asti.  Impardonnables, d’André Téchiné, France, 1 h 51 En appeler à Schopenhauer pour conjurer la suite ? C’est ce à quoi se livre en préambule Francis, le personnage d’écrivain interprété par André Dussollier qui cite le philosophe sur les mystères similaires des actes de créer... [Lire la suite]