05 août 2013

Philippe Djian: «J'ai l'impression d'avoir trouvé mes racines au Pays basque» (La Dépêche, 21/07/13)

  Philippe Djian a fixé le rendez-vous au Bar de l’Hôtel du Palais à Biarritz. Celui que l’on a surnommé «l’écrivain rock» se présente en tee-shirt, tongs et short noir à l’entrée du palace biarrot. Un pied de nez assumé aux propriétaires des voitures de luxe, souvent immatriculées en Russie, qui peuplent le parking. D’où vient votre attachement à Biarritz ? C’est un attachement au Pays basque plus qu’à Biarritz. L’été, il y a trop de monde ici. Donc je vais aller me réfugier à Sare, où nous avons loué une maison, au pied de... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 10:14 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mars 2013

Philippe Djian : “Il y a des gens qui utilisent les tablettes pour faire les malins” (Les Inrocks, 24/03/12)

    Ebooks, tablettes, vente en ligne, livres enrichis : le numérique modifie en profondeur le monde de l’édition, de la création à la diffusion. À l’occasion du Salon du livre, état des lieux d’une révolution en cours en compagnie de Philippe Dijan.   Quel rapport entretenez-vous avec le livre numérique, les tablettes et autres liseuses ? Je ne suis pas hermétique, mais ça m’emmerde. Je ne trouve pas ça agréable. J’ai besoin d’avoir du papier dans les mains, de tourner les pages. J’aime bien avoir un... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:16 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
22 janvier 2013

Philippe Djian invité du Centre Pompidou le 18 mars 2013

  Dans le cadre du cycle "La création à l'œuvre" organisée par la BPI au Centre Georges Pompidou, Philippe Djian est l'invité d'un entretien avec Jean-Baptiste Harang, critique au Magazine Littéraire et romancier, le lundi 18 mars 2013 à 19 heures. Entrée libre dans la limite des places disponibles, petite salle du Centre Pompidou (Centre Pompidou, entrée principale, rue Saint-Martin [Piazza]).
Posté par philippedjian à 17:41 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
15 novembre 2012

Philippe Djian, l'homme en noir, sacré par l'Interallié (AFP)

   
Posté par philippedjian à 18:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
05 novembre 2012

Philippe Djian, histoires d’Oh ! (Alexis Brocas, Evene.fr, 05/11/2012)

  En quelques années, l’auteur de « 37°2 le matin » est passé du blouson noir à la blanche de Gallimard. Dans « Oh… », il raconte une histoire d’amour comme on en trouve que dans les romans de Philippe Djian. Donné favori du prix Médicis, il revient sur la genèse de son livre et sur les malentendus à son égard.   On l’a habillé en écrivain rock (à cause d’un blouson en cuir), requalifié en Cendrars moderne (il aurait voyagé), traité d’auteur « populaire » (parce qu’il écrit lisiblement et se tient à l’écart des... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 12:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

28 octobre 2012

Philippe Djian, l’interview loto (Delphine Peras, L'Express Culture, 23/10/12)

      Un nouveau roman, la traduction du Retour, de Harold Pinter, les paroles du nouvel album de Stephan Eicher... L'occasion de lui demander de tirer 7 numéros au hasard dans une grille de 49. Chacun correspondant à une question.   2. Avez-vous déjà tout plaqué par amour ? Non, puisque je vis avec la même femme, une artiste, depuis quarante-trois ans ! Nous avons trois enfants, de 39, 32 et 23 ans. Ce n'est pas simple, l'amour fou. Pendant autant de temps, ça n'existe pas, mais autre chose se met en place,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 00:01 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2012

Christine Angot et Philippe Djian, parfum de soufre (Elisabeth Quin, Le Figaro Madame, 27/10/12)

    Tour à tour controversés et encensés, les deux écrivains stars abordent dans leur roman des tabous universels. Dimension autobiographique ou pure fiction, leur lien intime est la littérature, absolue nécessité, absolue libération.Improbable. Très improbable ! Que peuvent bien avoir en commun Philippe Djian, un Ostrogoth dans un champ de bluettes, grizzli viré féministe flaubertien (« Michèle qui vous dit merde, c’est moi ! ») dans son roman Oh… (1), et Christine Angot, l’intransigeante,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 08:50 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
26 septembre 2012

Ph. Djian aux Correspondances de Manosque (26/09 à 18 h.)

  Philippe Djian est l'invité d'un grand entretien animé par Maya Michalon aux Correspondances de Manosque le mercredi 26 septembre à 18 h. (place de l'hôtel de ville), jour d'ouverture du festival. L'auteur est ainsi présenté par l'organisation du festival : "Celui qui ne se dévoile qu’avec réticence et se dit «fasciné par les écrivains qui ne se montrent pas » nous offre à nouveau le privilège d’un grand entretien pour ouvrir ces Correspondances 2012. Se jouant des codes et des genres — polars, romans noirs, récits... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 08:50 - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,
16 septembre 2012

Grand entretien avec Ph. Djian (La grande table, France Culture, 10/09/12)

  Philippe Djian était l'invité de Caroline Broué dans l'émission "La grande table" du 10 septembre 2012. L'émission est à réécouter sur le site de France Culture.
Posté par philippedjian à 11:34 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,