13 février 2010

"C'est comme si j'avais perdu deux fois mon père", par Philippe Djian

Article paru dans Les Inrockuptibles n°740 (03/02/10) après la mort de J.D. Salinger J'ai rencontré Jerome David Salinger, pour la première fois, en octobre 1965. A cette époque, je le dis à l'attention des plus jeunes, il fallait faire un effort de volonté pour ne pas se suicider. Vous n'imaginez pas comme ce pays était sombre et triste et infiniment cotonneux. N'écoutez pas ceux qui vous disent le contraire. J'y étais. Nous partions en lambeaux, nous nous morfondions, nous passions des journées entières à jouer au... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:26 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

18 décembre 2009

J.D. Salinger, une extraordinaire lumière

J. D. Salinger, une extraordinaire lumière Bill Walton. Le géant qui jouait pour les Celtics. J'avais loué sa maison à Cambridge, Massachusetts. Très bien, très belle maison. Sauf que les lavabos m'arrivaient au milieu de la poitrine. Je devais également monter sur un truc pour me raser.Il avait des mains énormes : un ballon de basket tenait dans sa paume comme une balle de ping-pong dans la mienne, ce genre de proportion. Et un soir, il me la plaqua sur l'épaule - je crus que le plafond s'écroulait - et il me fit :... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:28 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,