13 octobre 2013

"L'écrivain et le surfer", par Philippe Djian (Libération, 12/10/13)

12) J’hésite à retourner vers l’automne, vers la pluie et le froid. J’hésite. 13) Je frissonne déjà en apprenant qu’un adulte a battu à mort une enfant de 3 ans. Je claque presque des dents. 14) Ainsi, j’envisage d’aller m’installer au bord de l’océan, mais ce ne sera jamais assez loin. Alors autant penser à autre chose. Par exemple, j’aimerais avertir mon correcteur que je supprime les points d’interrogation. Que ce n’est pas un oubli. Lorsque j’étais plus jeune, j’avais déjà supprimé les points-virgules. C’est une obscure manie,... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 13:10 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

16 septembre 2013

Cette guerre qui nous fait rentrer la tête, par Philippe Djian (Libération, 14/09/13)

"1) La voix de Laura Marling quand elle chante I Saved These Words For You. Je ne sais pas. Elle réduirait une muraille en miettes, non ? Je l’écoutais, l’autre soir, seul, dans la pénombre, et je me tenais aux accoudoirs de mon fauteuil. L’air tiède emplissait mes poumons. J’étais sidéré par l’effet qu’elle produisait sur moi. Je l’écoutais en boucle et elle m’électrisait littéralement. J’étais resté amoureux de PJ Harvey durant des mois, fin 1999, ou encore de Wendy McNeill après la sortie de son premier album. ... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 17:02 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,
28 août 2013

"Un écrivain à Shangai", par Philippe Djian (Revue Long Cours n°5)

  Philippe Djian vient de faire paraître un texte intitulé "Un écrivain à Shangai", dans la revue trimestrielle Long Cours n°5 (09/13). Ce texte est directement inspiré par le récent voyage de l'écrivain en Chine, à l'occasion de l'exposition "Du geste au langage" au Rockbund Art Musuem.   Le site de la revue Long Cours      
Posté par philippedjian à 09:17 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
11 octobre 2012

Edward Hopper vu par Philippe Djian (Le Nouvel Observateur, 03/10/12)

  A lire, dans le Nouvel Obs du 3 novembre 2012, le commentaire de six toiles d'Edward Hopper à l'occasion de l'exposition du peintre américain au Grand Palais.     "Morning Sun" (1952, huile sur toile). Commentaire de Philippe Djian : "Que fait cette femme sur ce lit qui n'est pas défait ? Est-ce qu'elle médite ? Regarde-t-elle à l'extérieur ? Sa pose ne paraît pas naturelle : comme la plupart des personnages représentés par Hopper, elle est figée. J'éprouve un sentiment de désincarnation face à une telle... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : , , , ,
27 octobre 2011

Philippe Djian, écrivain résistant (Les Inrocks 830, 27/10/11)

Pour raconter comment il imagine les vingt-cinq années qui arrivent, Philippe Djian écrit une lettre à sa fille.   "En 2035… Ma chère fille, Je ne peux te décrire l’émotion que j’ai ressentie. Du papier, un crayon – Seigneur Jésus, un crayon !! -, j’ai dû m’asseoir. Je crois que mes oreilles ont bourdonné un instant. Merci. Mille fois merci. Je l’ai montré aux autres. Ils ont hoché la tête durant cinq minutes. C’est toujours un événement. C’est toujours une joie – même si ça crée des tensions entre nous, comme tu peux... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 15:19 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
07 juillet 2011

"Dis-moi ce que tu lis : Philippe Djian" (Les inrockuptibles n°814, 06/07/2011)

  Les Inrocks consacrent un dossier "Spécial été" intitulé "Dis-moi ce que tu lis". Voici les réponses de Philippe Djian aux cinq questions posées par Nelly Kaprièlan. Nul doute que ces réponses ont été rédigées et pensées comme un véritable texte par Philippe Djian.   Ecrivains, cinéastes, acteurs répondent à 5 questions sur leur rapport à la littérature.   Un choc littéraire ? Ma mère m'a entendu dégringoler de mon lit. J'étais encore un gamin à cette époque et mon père avait pris les choses en mains et... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,

19 mai 2011

"Aimeriez-vous vivre en enfer ?", par Ph. Djian (Le Monde, 19/05/11)

Philippe Djian signe un texte traitant de l'humour (publié dans le journal Le Monde) à l'occasion des Assises Internationales du roman, se déroulant à Lyon du 23 au 29 mai 2011. L'écrivain participera à une table ronde le mercredi 25 mai à 21 h.     " Avant tout, précisons une chose : il n'y a rien de facile pour un romancier. Aucun maniement de quoi que ce soit n'est aisé dans ce domaine, chaque phrase est un poids à soulever, une énigme à résoudre, une vie à mettre au monde, et les forces à invoquer pour sauver... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:37 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , ,
18 mai 2011

"Réflexions", par Ph. Djian (Lexique nomade : Assises du roman 2011)

Philippe Djian a rédigé un texte évoquant le mot "Réflexions" dans un petit ouvrage, signé par un collectif d'écrivains à l'occasions des Assises du roman 2011 :   "/ Ma jambe gauche est artificielle. Silicone. Du genou jusqu'à l'extrémité du gros orteil. J'ai toujours été réticent à le mentionner, je n'en éprouvais pas la nécessité. / Je me suis toujours demandé - et me demande encore - si cette infirmité pouvait influer sur mon sex-appeal. En bien ou en mal. C'est un de mes sujets de réflexion favoris. Une lectrice me... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 16:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
06 avril 2011

"La bonne fréquence", par Philippe Djian

  Le numéro 596 de la Nouvelle Revue Française (Le roman du XXe, sous la direction de Jean Rouaud, février 2011) contient un texte signé Philippe Djian, intitulé "La bonne fréquence" et consacré à Louis-Ferdinand Céline. Ce numéro est un recueil de textes présentant, à l’occasion du centenaire des Éditions Gallimard, ce qu'évoque le roman représentatif du XXe siècle pour un certain nombre d'écrivains.   La bonne fréquence "De nombreux livres peuvent prétendre au titre. Une bonne douzaine.Mais un écrivain se place... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 15:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,
08 février 2011

"Quand je travaillais au sous-sol...", par Philippe Djian (Le Nouvel Obs, 03/02/11)

La maison Gallimard  fête ses 100 ans. Pour son bicentenaire, je ne serai pas là. Le monde  aura changé. Quelques formes apparaîtront dans la brume. Quelques rocs  insubmersibles qui auront traversé le brouillard et se dresseront devant   nous, absolument intacts. Splendides. Lorsque j'évoque la maison Gallimard avec mon agent Andrew Wylie, celui-ci en revient toujours à cet effet  de subjugation qu'elle produit sur lui, qui le saisit rien que d'y  penser, me déclarant aussitôt... [Lire la suite]
Posté par philippedjian à 18:13 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,